CBRWORLD


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Radars « privatisés » : les essais commencent en Normandie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shan
Stunter
Stunter
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 46
Localisation : Yvelines 78
Date d'inscription : 09/02/2016

MessageSujet: Radars « privatisés » : les essais commencent en Normandie   Lun 20 Fév 2017 - 22:33

Radars « privatisés » : les essais commencent en Normandie



C’est en Normandie que seront expérimentés les premiers radars mobiles embarqués à bord de véhicules de prestataires de l’État, a confirmé hier le ministère de l’Intérieur. Ces essais débuteront vendredi et dureront plusieurs mois, avant que le dispositif ne soit généralisé. À terme, près de 450 voitures banalisées sillonneront ainsi les routes de France, avec à leur volant des salariés du secteur privé. Alors que les autorités évoquent la nécessité d’enrayer la mortalité routière tout en déchargeant les forces de l’ordre, l’association « 40 millions d’automobilistes » dénonce « une traque inacceptable » uniquement vouée à renflouer les caisses de l’État.

La Normandie a été choisie pour accueillir, à partir de vendredi, l’expérimentation des premiers radars mobiles confiés à des prestataires privés. Cette phase d’essai, ainsi confirmée hier par les services de l’État, durera plusieurs mois avant que le dispositif ne soit progressivement généralisé à l’ensemble du territoire français, à partir du 1er septembre 2017. Ces essais, dont le périmètre géographique et temporel n’est naturellement pas précisé, ne donneront lieu à aucune contravention.

La contre-attaque n’en est pas moins virulente du côté de l’association « 40 millions d’automobilistes », qui a décidé ni plus ni moins d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur le sujet. Il en va, selon elle, de la nécessaire lutte contre « une traque inacceptable ». Depuis hier, le lobby pro voiture a lancé une manifestation virtuelle (lire encadré) dans l’espoir d’empêcher la généralisation de ces radars mobiles « privatisés ».

« Du matériel sous-utilisé »

De quoi s’agit-il ? Le gouvernement avait annoncé, le 2 octobre 2015, l’« externalisation » du pilotage des voitures transportant les radars mobiles nouvelle génération (RMNG), qui sera confié à des « prestataires agréés » par l’État afin de multiplier le nombre de contrôles. Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a depuis confirmé, le 8 janvier dernier, que l’appel d’offres avait été lancé « pour que ces radars soient confiés à des sociétés qui vont uniquement les faire rouler ».

Ces sociétés - des filiales de grands groupes tels que Vinci ou Atos, croit-on savoir chez « 40 millions d’automobilistes » - « fourniront des chauffeurs pour conduire, sous étroit contrôle de l’État, ces véhicules banalisés », précise le ministère de l’Intérieur. Pour les autorités, il s’agit d’enrayer la hausse de la mortalité routière (en 2016, 3 469 personnes ont péri sur les routes, pour la troisième année consécutive, une première depuis 1972) en multipliant de façon très significative le temps d’usage des voitures-radars, uniquement conduites jusqu’à présent par des policiers et gendarmes.

« La moyenne d’utilisation d’un de ces radars est d’un peu plus une heure par jour, c’est du matériel qui est sous-utilisé, a ainsi expliqué Bruno Le Roux. Il faut beaucoup plus l’utiliser pour faire en sorte que les comportements de dépassement de vitesse soient sanctionnés. » Karim Bennacer, délégué régional Alliance police, premier syndicat des gardiens de la paix, n’y voit pas d’objection particulière, « à partir du moment où l’on ne touche pas à nos effectifs en retour ».

« Cette réforme permettra de libérer du temps de travail pour les forces de l’ordre, qu’elles consacreront à des tâches mieux en rapport avec leur qualification », promet le ministère de l’Intérieur, selon qui « il ne s’agit évidemment pas de déléguer à des sociétés privées des compétences régaliennes : cela serait interdit par la Constitution ». Selon le projet du gouvernement, les prestataires retenus seront seulement chargés de conduire, en fonction de trajets et de plages horaires fixés par l’État. La gestion des données collectées, quant à elle, restera du domaine des officiers de police judiciaire basés au centre national de traitement de Rennes. Et « en aucun cas, les entreprises ne seront rétribuées au nombre d’infractions enregistrées », ont tenu à préciser les autorités, hier, face au tollé déclenché par l’association « 40 millions d’automobilistes ».

Contacté en fin de journée par Paris-Normandie, le délégué général de l’association

Pierre Chasseray ne décolérait toujours pas, sondage à l’appui (lire encadré), face à un gouvernement « qui se fout de l’opinion ». Pour lui, la sécurité routière est devenue un prétexte pour installer ces « pompes à fric » dans des conditions « opaques ». Selon les calculs de son association, la manœuvre pourrait permettre à l’État d’engranger 2,2 milliards d’euros par an. « À aucun moment ces véhicules n’auront la possibilité d’intercepter un automobiliste qui a décidé de rouler à fond, peste Pierre Chasseray. On va juste mettre des photographes sur les routes : cela n’a aucun intérêt du point de vue de la sécurité ! »

« Vraies victimes »


« On entend ce type de discours depuis des décennies, note pour sa part Philippe Vayssette, référent de la Ligue contre la violence routière à Caen. N’oublions que les vraies victimes, ce sont avant tout celles de la violence routière. Mon souhait, c’est que ces radars ne rapportent rien, car cela voudra dire que les gens respectent les limitations de vitesse. Et si l’on doit parler d’argent, il faut aussi s’intéresser à ces sociétés qui se sont enrichies en commercialisant des systèmes permettant d’éviter les radars... »

Fort de l’action médiatique lancée hier, Pierre Chasseray promet « un carton » pour la manifestation virtuelle de « 40 millions d’automobilistes ». « Avec ce que nous préparons, je vous assure qu’ils peuvent dire au revoir à leur expérimentation. Les gens en ont ras le bol : c’est certain, nous allons gagner ! »

Manifestation virtuelle

« Non à la privatisation des radars embarqués ! » Après avoir réuni près de 300 000 signatures dans une pétition, c’est sous ce slogan que l’association « 40 millions d’automobilistes » compte mobiliser les troupes pour mener une action inédite en France : une manifestation numérique.
Concrètement, les automobilistes mécontents sont invités à remplir un rapide formulaire, via le site internet de l’association (http://www.40millionsdautomobilistes.org), à laquelle ils doivent joindre une photo d’eux ou de leurs véhicules. Ces clichés « des manifestants seront ensuite successivement diffusés dans les rues de Paris », annonce « 40 millions d’automobilistes ».
Selon un sondage Harris Interactive commandé par l’association, 78 % des Français sont opposés à la « privatisation » des radars embarqués. 80 % d’entre eux estiment par ailleurs que le contrôle routier doit rester une prérogative de l’État.

http://www.paris-normandie.fr/ouverture/radars-privatises--les-essais-commencent-en-normandie-AB8605570
Revenir en haut Aller en bas
fabien
Modo boulet d'or
Modo boulet d'or
avatar

Nombre de messages : 30557
Age : 41
Localisation : entre poitiers et grenoble
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Radars « privatisés » : les essais commencent en Normandie   Mar 21 Fév 2017 - 11:27

purée ch'ui dégoutté d'être une feignasse et de pas avoir tout lu paskeu c'est méga long, mais merci du partage ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Radars « privatisés » : les essais commencent en Normandie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais nucléaires:le Parlement vote l'indemnisation des victimes
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?
» l' suppression des avertisseurs de radars
» Non à l'interdiction des avertisseurs de radars dans les véhicules
» Les radars, de quel coté êtes vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CBRWORLD :: La vie du forum :: Chez joe-
Sauter vers: